Méditation : déconstruction des idées fausses - Pungao Skip to main content
Médecine douce

Méditation : déconstruction des idées fausses

Ecrit par 16 avril 2021Aucun commentaire

La méditation est une discipline très en vogue qui permet de se resourcer pour pouvoir être plus ouverte au monde. Mais comme toutes les activités à la mode, il faut pouvoir démêler le vrai du faux. Ainsi, pour se lancer dans cette activité spirituelle, il peut être utile de se débarrasser de ses préjugés pour avoir une expérience constructive et surtout conforme à la réalité de cette activité. C’est pourquoi nous allons déconstruire les idées fausses et les préjugés sur cette activité dans cet article pour connaître les véritables bienfaits de la méditation.

Préjugé n°1: La méditation permet d’intérioriser

Préjugé

La plupart des gens pensent que la méditation est un exercice qui vise l’intériorisation. Qui vise la concentration sur soi-même, qui sert simplement à penser à soi-même. La méditation pâtit en effet d’une réputation d’activité qui vise à regarder son nombril, d’une réputation individualiste et égocentrique, en somme. C’est pourtant totalement faux, au contraire.

Réalité

En effet, la méditation est une activité courageuse qui a pour finalité de s’ouvrir au monde et aux autres. Elle permet de ne plus craindre sa vulnérabilité face à l’altérité et au monde. Elle aide à ouvrir les yeux, à avoir conscience de ce qui nous entoure. C’est une activité qui permet d’améliorer notre présence au monde, et donc notre relation avec tout ce qui nous entoure. Certes, l’acte de méditer est une connexion qui se fait en soi-même. Mais c’est une discipline qui est un tremplin pour s’extérioriser de soi-même par l’acquisition d’un bien-être intérieur.

Préjugé n°2: La méditation aide à se relaxer

Préjugé

Beaucoup de personnes pensent à tort que la méditation est une activité de relaxation, car il existe des manières de se détendre qui ressemblent à l’acte de méditer. Mais si vous pensez vous relaxer en méditant, vous risquez d’être un peu déçu.

Réalité

Lors de l’acte méditatif, l’esprit est au contraire très agité, surtout lorsqu’on commence cette activité. Le travail de la méditation est justement d’apaiser peu à peu l’esprit. Il s’agit de se familiariser avec son esprit en habitant son corps. Et si la méditation permet, sur le long terme, d’être apaisé avec soi-même, de ressentir du bien-être et de se sentir soulagé, ce n’est pas parce que c’est une discipline de relaxation. La relaxation consiste justement à ne plus penser et à se centrer sur ses sensations physiques. La méditation pleine conscience apprend à s’accepter soi dans sa singularité, à appréhender le monde et à avoir moins peur de l’imprévisible, de l’inconnu et surtout de l’autre. D’une certaine façon, la méditation permet de trouver la paix intérieure avec le monde extérieur. Mais c’est un travail de longue haleine.

Préjugé n°3: C’est une méthode pour gérer le stress

Préjugé

Dire que ce domaine est une méthode de gestion de stress est réducteur. Il est vrai que c’est un effet possible, mais ce n’est pas le but principal de la méditation pleine conscience. Toute discipline ne doit pas avoir d’utilité en soi. La méditation n’est pas un outil.

Réalité

La méditation est une discipline sérieuse et complète. Tout comme la danse ou la natation, on peut y trouver des utilités précises, mais elle ne se résume pas à cela. Les exercices de méditation ne sont pas des exercices de relaxation. Il s’agit de moments gratuits que l’on s’octroie dans lesquels on tente de se raccorder le mieux possible avec son environnement et le monde. Pour se déstresser, il existe de véritables techniques de relaxation qui sont distinctes de la méditation qui a pour but de trouver un soulagement plus durable et plus profond: il s’agit de s’assumer, de s’accepter et de s’ouvrir au monde tel qu’on est. Etre en accord avec soi-même permet au long terme d’avoir moins de problèmes de stress.

Préjugé n°4: Faire de la méditation pour faire le vide dans sa tête

Préjugé

Beaucoup de gens pensent que la méditation permet de faire le vide dans sa tête. Pourtant, la méditation pleine conscience est, comme son nom l’indique, tout le contraire.

Réalité

Les êtres humains pensent. C’est ce qui fait toute la singularité et la force de notre espèce. Et méditer suit cette nature propre qui fait que nous pensons, même lorsqu’on ne le souhaite pas nécessairement. La méditation n’aide donc pas à faire le vide dans sa tête, mais bien au contraire, elle aide à être totalement conscient et à l’écoute de ses pensées propres. Il s’agit donc pas de considérer nos pensées comme des parasites dont il faut se débarrasser. Au contraire, il s’agit d’y voir plus clair dans nos pensées, de les accepter et de les distinguer entre elles pour les comprendre. Se concentrer sur ses pensées permet d’y voir plus clair et donc de mieux accepter les émotions qui nous envahissent.

Préjugé n°5: Faire de la méditation pour s’isoler

Préjugé

Un préjugé qui mène la vie dure à la méditation est qu’elle est un moyen de fuir la réalité et le monde extérieur, à l’image d’un cocon préservé de la réalité qui pourrait nous protéger des difficultés. Mais encore une fois, c’est bel et bien le contraire.

Réalité

La méditation permet de s’ouvrir au monde. On peut d’ailleurs la pratiquer en ayant les yeux totalement ouverts, les oreilles sensibles aux sons, à l’environnement. Contrairement à ce que l’on peut croire, la méditation ne permet pas de se protéger du monde mais au contraire de sentir la réalité de ce dernier et de se projeter dedans.

Si la méditation se pratique souvent seul, c’est parce qu’elle permet de se rencontrer soi-même dans toute sa réalité, d’accepter ce qui nous arrive et ce que l’on ressent. Il s’agit d’une discipline qui nous permet d’être au monde, de s’avancer vers l’existant et ce qui est. Et c’est le contraire de l’isolement. Il s’agit de s’ouvrir à ce qu’on est en vérité, au monde tel qu’il est pour justement s’affranchir de nos potentielles carapaces et de nos masques. Tels sont les véritables bienfaits de la méditation.

Mathilde Boillot

auteur Mathilde Boillot

Plus d'articles de Mathilde Boillot

Laissez un commentaire

Les praticiens s'assurent de respecter les mesures d'hygiène et de sécurité liées au COVID-19.
Share via
Copy link
Powered by Social Snap